Démolition du Tir - 1986 (?)

Vue_aerienne_-_1990.html
Fete_de_la_Saint-Lambert_-_Septembre_1985.html
  1. La cure du Petit-Courcelles


Les anciens maïeurs et échevins tenaient leurs réunions dans un café ; les archives se trouvaient à l’église.

Après 1794, la commune les reprit et les déposa à la cure du Petit-Courcelles. Le bureau de l’administration se tenait dans une dépendance d’un café voisin que l’on connaissait sous le nom « d’Elite del chamb’commune ».

Avant la révolution française, les prêtres inscrivaient les naissances, décès et mariages sur les registres paroissiaux. Les actes les plus anciens datent de 1671.

A l’institution de l’état civil, les communes ont enregistré elles-mêmes les actes.

En 1860, l’administration communale construisit un presbytère pour le curé du Petit-Courcelles et son ancienne habitation, désaffectée, devint la maison communale jusqu’en 1907.


(Courcelles – son histoire – Elie Lemal) pp 155-156